La psychanalyse appliquée

La Santé mentale en Europe

Premier Congrès Européen de Psychanalyse – PIPOL 5

La santé mentale existe-t-elle?

Santé mentale et ordre public Jacques-Alain Miller

La santé mentale n’a pas d’autre définition que celle de l’ordre public. Pour synthétiser ce que paraissent être les suspicions, voire le dédain manifeste pour la notion de santé mentale

Santé mentale et manie du toxique : une question d’éthique Despina Andropoulou

Dans la clinique de la toxicomanie contemporaine, le clinicien rencontre de plus en plus de sujets pour qui le toxique n’est pas un destin mortifère, mais une source de vie, voire la vie même.

La santé mentale et la crise Philippe De Georges, ECF

Dans tout ce qui se publie et qui traite de la psychanalyse avec un regard « extérieur », qu’il s’agisse de travaux d’anthropologie ou d’épistémologie, revient la question de la situation particulière de celle-ci

La santé mentale, le paradigme de l’homme neuronal et la psychanalyse Yves Vanderveken

Si PIPOL 5, par la question qu’il pose : « La santé mentale existe-t-elle ? », ne se veut pas nécessairement militant, il porte pourtant une revendication.

La santé mentale selon la scientologie – Mathieu Personnic

Sur la toile circule un petit film, muet, au format publicitaire. Des enfants et des adolescents, renfrognés sous un éclairage blafard, portent le même tee-shirt blanc.

La “santé mentale” à l’anglaise en passe d’envahir l’ Europe? – Pierre-Gilles Guéguen, ECF

Ce qui nous guette du fait des bureaucraties sanitaires qui régissent la santé mentale, est déjà là. Foucault lui avait donné pour nom la « société de surveillance »

Ecole et santé mentale : une méprise Benoit Drunat

Méprise. Le terme est prélevé du texte que Jacques Lacan rédigea en 1967, « La méprise du sujet supposé savoir »

Les antidépresseurs neufs de l’empereur – Fabian Fajnwaks

En pleine période de scandale du Médiator, portant à l’évidence les liens existants en France entre les laboratoires, les médecins et le pouvoir politique

L’illusion du scientisme, l’angoisse des savants – Eric Laurent

On ne parle plus en méga ou gigabits mais en téra ou pétabits, un térabit étant l’équivalent de 1000 gigabits et un pétabit, celui de 1000 térabits.