Observatoire de l’autisme  – Mars 2020

 

Projet Erasmus

En juillet 2019, un projet présenté aux instances européennes est accepté pour une durée de trois années. Ce projet réunit des intervenants en institutions, des associations de parents et des enseignants de divers pays de l’Union européenne.

Son objet est celui de l’inclusion des enfants autistes dans un enseignement qui leur soit adapté. `

Il financera des rencontres internationales, des publications et toutes  initiatives, actions et projets sur ce thème de l’inclusion.

Une première réunion d’organisation s’est déroulée à l’université de Rennes porteur du projet (Michel Grollier) en novembre 2019.

Une première rencontre  des acteurs du projet devait avoir lieu à Venise. Elle est ajournée suite à l’actualité de la pandémie du coronavirus.

 

Le monde au singulier, exposition à Clermont-Ferrand

L’exposition qui a pris son départ à l’initiative de l’association de parents Teadir et de l’institution pour enfants  à Saragosse, Patinete, soutenue activement par Gracia Viscasillas et Pedro Gras, continue sa pérégrination à travers les villes européennes. En novembre dernier, Clermont-Ferrand l’accueillait à la Chapelle des Cordonniers.

Ensuite, elle est invitée à Toulouse pour le début de 2020.

 

Colloque Autisme et Robotique du 7 et 8 novembre 2019

A l’initiative de Myriam Cherel, un colloque s’est tenu dans les locaux de l’université de Rennes. Son thème était d’interroger la pertinence ou la non-pertinence de l’usage qui est fait des robots et du numérique dans le champ de l’autisme. Eric Laurent, Jean-Claude Maleval, Myriam Cherel, Marie-Hélène Brousse et de nombreux chercheurs de l’université y ont pris la parole.

A cette occasion, Carlos-David Illescas Vacas, un artiste et autiste de l’exposition « Un monde au singulier » a pris la parole pour y témoigner de son projet d’œuvre artistique sur les jeux Olympiques.

A son retour, il a fait un détour par Clermont-Ferrand pour y animer une activité en marge de l’exposition en cours.

Pour l’Observatoire de l’autisme,

Bruno de Halleux